Accueil / Nouvelles / L’équipe canadienne de saut d’obstacles détient actuellement le cinquième rang aux JEM

SAUT D’OBSTACLES CANADA

L’équipe canadienne de saut d’obstacles détient actuellement le cinquième rang aux JEM | Imprimer |
«Huitième au classement individuel à la première journée de compétition, Éric Lamaze de Schomberg, Ontario,  pave la voie pour l’équipe canadienne de saut d’obstacles qui détient actuellement le cinquième rang. Les épreuves de saut d’obstacle se déroulent à Lexington au Kentucky dans le cadre des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech de 2010.»Le 4 octobre 2010 – L’équipe canadienne de saut d’obstacles, formée des cavaliers ontariens Yann Candele de Caledon, Eric Lamaze de Schomberg, Jonathon Millar de Perth, et John Pearce de Stouffville, est actuellement en cinquième position après la première journée de compétition qui s’est déroulée lundi le 4 octobre aux Jeux équestres mondiaux FEI Alltech à Lexington au Kentucky.

L’équipe américaine mène avec un résultat de 5,69, suivie de l’équipe allemande qui a enregistré 9,80.  La France est troisième avec 11,32, la Hollande est quatrième avec 11,33 et le Canada détient la cinquième position avec 11,93 points.  Au total, 27 pays participent à la compétition en équipe.

Le champion olympique Éric Lamaze fut le dernier cavalier canadien sur le parcours et a obtenu le meilleur résultat pour l’équipe.  Malgré quatre points de pénalité pour une barre renversée à l’obstacle numéro 9, Lamaze a enregistré un temps de 76,03 secondes qui le place en huitième position parmi les 121 concurrents en lice.
«Huitième au classement individuel à la première journée de compétition, Éric Lamaze de Schomberg, Ontario,  pave la voie pour l’équipe canadienne de saut d’obstacles qui détient actuellement le cinquième rang. Les épreuves de saut d’obstacle se déroulent à Lexington au Kentucky dans le cadre des Jeux équestres mondiaux FEI Alltech de 2010.»
«Je ne comprends pas vraiment ce qui s’est passé, ce n’est pas un obstacle qui aurait dû m’inquiéter,» a déclaré Lamaze à propos de l’erreur commise sur Hickstead.  «Il arrive certains jours qu’on effleure une barre et qu’elle reste en place, mais aujourd’hui, elle est tombée.» Hickstead est un étalon reproducteur de race Warmblood hollandais. Il est âgé de 14 ans et appartient à Ashland Stables et Torrey Pines Stable, l’écurie de Lamaze

Au sujet de sa prestation, Lamaze a mentionné:  «Je veux bien performer et être parmi les premiers, à au plus quatre fautes du meneur.  Selon moi, aller plus vite n’aurait pas été une bonne stratégie.»

Mario Deslauriers, qui représentait autrefois le Canada,  s’est joint à l’équipe américaine en 2009. Il est actuellement en tête suite au premier jour de compétition avec un résultat de 71,25 secondes obtenu  sur Urico.  L’Américain McLain Ward et Sapphire sont en deuxième position avec 71,79 secondes, tandis que le Hongrois Sandor Szasz et son cheval Moosbachhofs Goldwing sont troisièmes avec 73,24 secondes.

Ce sont les cinquièmes Jeux équestres mondiaux pour Lamaze, et cette fois, il participe malgré une fracture au pied gauche.  Ayant subi une première intervention chirurgicale en juillet, il devra se faire réopérer immédiatement après les Jeux équestres mondiaux.

«Avec la montée d’adrénaline, ça ne me dérange pas sur le parcours. C’est après l’épreuve que la douleur se manifeste,» a dit Lamaze à propos de sa blessure.  «Je dois me concentrer et mettre mon poids plus à droite lorsque le cheval atterrit après l’obstacle.»

Au classement individuel, Lamaze est suivi de près par John Pearce, actuellement en dixième position.  Avec Chianto, un hongre Warmblood hollandais gris de 14 ans appartenant à Alison Moore, Pearce a encouru quatre points à l’oxer de l’obstacle numéro 12. 

«Mon cheval était rapide et a bien franchi les obstacles, j’avais un plan et il l’a bien suivi,» a dit Pearce, qui a représenté le Canada aux Jeux olympiques de Sydney en 2000.  «Chianto était un peu vif aujourd’hui, je le sentais tendu.  Je ne veux pas de conflit, alors je dois composer avec son humeur.  Il a besoin d’une journée pour se détendre, alors il devrait être en forme pour demain.  Je suis enchanté d’être ici et de représenter mon pays.»

Jonathon Millar était le deuxième concurrent à entrer dans le manège ce matin; il n’a donc pas eu l’avantage de pouvoir observer les autres concurrents négocier le parcours élaboré par l’Américain Conrad Homfeld et le Britannique Richard Jeffery.  Il a renversé un seul obstacle, le deuxième élément de la combinaison double au numéro 10ab, une ligne de clôtures noires du Kentucky qui a causé des difficultés aux cavaliers toute la journée.  Ajoutant quatre secondes de pénalité à son temps, Millar a terminé avec 84,94, ce qui lui vaut une 59ème position au classement individuel.

«Je préfère être parmi les premiers cavaliers sur le parcours,» a dit Millar, qui monte Contino 14, un hongre Holsteiner bai de 13 ans appartenant à Millar Brooke Farm.  «Je connais tellement bien Contino que je n’ai qu’à établir mon plan et à le suivre.  J’ai trouvé que Contino était présent et qu’il a bien fait son travail; nous avons bien franchi le parcours, c’était une performance solide.  J’ai essayé de monter comme s’il s’agissait d’une épreuve avec un temps alloué serré plutôt que d’une épreuve de vitesse.  Nous venons à peine de commencer, je ne veux pas prendre le risque d’avoir un incident si tôt dans la compétition.»

Yann Candele et Pitareusa, une jument Warmblood hollandaise baie de 13 ans appartenant à Susan Grange, a obtenu le pointage canadien qui sera barré.  Seuls les trois meilleurs résultats sur une équipe de quatre comptent pour le classement en équipe.  En ajoutant 12 secondes à son temps sur le parcours, pour un total de 89,13 secondes, Candele a éliminé son score du calcul des résultats de l’équipe.  Il est présentement en 83ème position au classement individuel.

«Elle a bien commencé, mais j’ai été trop agressif  en fin de parcours,» a déclaré Candele, qui a renversé des barres aux obstacles 10a, 12 et 13b.  «Le parcours était très technique, comme on s’y attend quand on connaît Conrad Homfeld et Richard Jeffery.  La hauteur importe peu; ce sont d’excellents concepteurs de parcours, et ils sont très techniques.  Nous voulons aider l’équipe au maximum, nous essaierons donc d’être au meilleur de notre forme demain.»

La compétition reprend à 10:00 mardi le 5 octobre.  Les dix meilleures équipes avanceront alors en deuxième manche qui débutera à 13:00 mercredi le 6 octobre.  Les médailles seront ensuite remises aux équipes gagnantes.

À compter de 17:30 vendredi soir, les 30 meilleurs cavaliers au classement individuel franchiront le parcours qui départagera les quatre finalistes («Final Four») en lice pour le titre de Champion du monde, épreuve finale qui se tiendra samedi le 9 octobre à 20:00.  Durant cet ultime test d’habileté équestre, les quatre meilleurs concurrents se disputeront les médailles individuelles en montant tour à tour les quatre chevaux finalistes et tenteront de se mériter le très convoité titre de Champion du monde.

Les Jeux équestres mondiaux, qui se déroulent pour la première fois à l’extérieur de l’Europe, ont lieu tous les quatre ans et constituent les championnats du monde en sports équestres, incluant le saut d’obstacles.  Lors des derniers jeux de ce calibre, les Jeux olympiques de Beijing en 2008, l’équipe canadienne de saut d’obstacles a gagné la médaille d’argent et Éric Lamaze a remporté l’or en individuel.

Pour plus de détails sur les Jeux et pour la diffusion des résultats en direct, consultez le site www.alltechfeigames.com .