Accueil / À propos industrie / Mandat et structure

Industrie

Mandat et structure

À PROPOS DE LA DIVISION RACES ET INDUSTRIE

La Division Races et Industrie de Canada Hippique offre une structure à plus de 40 associations de races canadiennes qui se sont affiliées comme membres, ainsi qu’à ses partenaires de l’industrie. Elle constitue une tribune nationale servant au partage d’information entre Canada Hippique, les intervenants canadiens, le gouvernement du Canada et notamment Agriculture et Agroalimentaire Canada, en plus des collaborateurs étrangers. Défendant les intérêts de plus de 60 000 membres d’associations de races, la Division Races et Industrie travaille à promouvoir cette bouillonnante industrie et lui fournir un appui indéfectible, tant au plan de son développement, qu’à celui des politiques touchant la santé des chevaux, l’import-export, et les mesures fiscales. L’échange de ressources et de compétences qui intervient parmi les associations de races et les partenaires de l’industrie est fait dans le but de favoriser la rentabilité  à long terme de l’ensemble du secteur équestre canadien.

MANDAT

La Division Races et Industrie, par l'entremise du Conseil Races et Industrie, a la responsabilité de gérer et de coordonner tous les programmes, services et activités liés au commerce et à l'élevage des chevaux, dans le cadre de la politique mise en place par le Conseil d'administration.

STRUCTURE ET COMPOSITION

La Division Races et Industrie se compose notamment des représentants des secteurs suivants de l'industrie :

  • Associations de races et registres de races
  • Groupes de concurrents particuliers à une race (y compris les associations relevant du domaine des courses)
  • Groupes de commercialisation des éleveurs
  • Groupes NAERIC/PMU (North American Equine Ranching Information Council / Pregnant-mareurine)
  • Associations vétérinaires
  • Associations de services et de maréchalerie
  • Organismes agricoles, humanitaires, groupes de recherche
  • Associations partenaires

Des organismes gouvernementaux pourront être conviés aux assemblées de la Division, mais n’auront pas droit de vote.

RESPONSABILITÉS PARTICULIÈRES :

Le Conseil de la Division Races et Industrie assumera les responsabilités suivantes :

  • jouer un rôle proactif au sein de l'industrie pour la mise en place de normes nationales relatives à l'enregistrement et à l'identification des races, et élaborer des programmes incitatifs d’élevage canadien;
  • défendre les intérêts de l'industrie du cheval auprès des ministères du gouvernement fédéral;
  • servir de lien avec le ministère de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire;
  • promouvoir, commercialiser et développer les marchés d'exportation des chevaux d'élevage canadien;
  • assumer un rôle prépondérant dans l’élaboration de programmes axés sur l'amélioration des cheptels équins des élevages canadiens;
  • élaborer un système national d'identification des chevaux;
  • formuler des recommandations quant aux normes relatives au bien-être de l'animal;
  • orchestrer la recherche sur la santé du cheptel équin et l'amélioration du sort de la gent équine;
  • soutenir le développement des habiletés, l’accréditation du personnel oeuvrant dans l'industrie du cheval et l’établissement de normes;
  • préparer le budget annuel pour le soumettre au Conseil d'administration de Canada Hippique. Le budget couvrira tout au moins la part des frais de gestion de la Division et proposera des mesures financières assurant la viabilité de la Division;
  • mettre sur pied les comités nécessaires pour aider la Division à s'acquitter de ses fonctions;
  • élire à même ses membres, deux administrateurs qui feront partie du Conseil d'administration de CH
  • (un des administrateurs élus au Conseil d'administration doit être un délégué d'une association « races/éleveurs »;
  • élire un délégué au Conseil des provinces;
  • élire un délégué au Comité de mise en candidature de CH;
  • élire un membre au Comité des finances de CH;
  • élire un membre au Comité d’éthique et de gestion du risque;
  • élire un membre au Comité pour le bien-être des chevaux.