Accueil / Formation des entraîneurs et athlètes / Recherche d’un entraîneur
Entraînement - Trouvez un entraîneur
 
Trouver un entraîneur
 
Vous trouverez un instructeur ou un entraîneur certifié par Canada Hippique près de chez vous en cliquant sur le bouton Trouvez un entraîneur.  Vous pouvez chercher par région, ville ou niveau et type d’entraîneur.  Nous vous suggérons d’effectuer d’abord une recherche aussi étendue que possible.

Lecture du résultat de recherche

  1. Entraîneurs et instructeurs en règle et actifs : personnes dont les renseignements démontrent qu’ils sont en règle et actifs et qui ont choisi d’afficher leurs coordonnées.  Il existe actuellement un chevauchement entre l’ancien système de certification des entraîneurs de Canada Hippique, constitué des niveaux 1, 2 et 3 et le nouveau programme composé des volets Instructeur aux débutants et Entraîneur de compétition.  Les entraîneurs apparaissent sur la liste selon le dernier certificat obtenu.
  2. Inactif/Non accrédité par Canada Hippique : la certification est une réalisation importante dans une vie. Tous les autres entraîneurs certifiés par Canada Hippique apparaissent sur la liste, sans leurs coordonnées.  Si un entraîneur ou un instructeur est absent de la liste, il est soit inactif, soit non certifié par Canada Hippique.
  3. Sélectionnez un entraîneur ou un instructeur d’un niveau conforme à vos besoins.  Afin de vous aider à sélectionner le niveau d’entraîneur ou d’instructeur conforme à vos besoins, consultez la fiche suivante pour une description des stades de développement du cavalier (développement à long terme du sportif équestre – DLTSE), auxquels les niveaux de formation sont consacrés :
a.    Utilisez la colonne de gauche (stades du DLTSE) pour décrire votre niveau actuel d’équitation et de compétition.  Faites défiler les niveaux pour lire une brève description.
b.    Utilisez ensuite les colonnes de droite afin de déterminer quel type d’entraîneur ou d’instructeur serait susceptible de se spécialiser auprès d’élèves de votre niveau.  Ces colonnes vous indiquent également comment comparer les anciens niveaux avec les nouveaux certificats d’instructeur et de compétition.
Spécialisation des entraîneurs de Canada Hippique selon
le stade de développement du sportif équestre (DLTSE)

Pour de plus amples renseignements sur chaque stade du DLTSE, faites défiler votre souris sur le bloc couleur des stades de développement à gauche.
 
Votre stade de développement
  Trouver un instructeur ou entraineur d’un niveau conforme à vos besoins
    Nouveau PNCE
Anciens Niveaux
     
S’amuser grâce au sport : Ce stade s’adresse aux sportifs équestres à leur tout début, à la découverte d’une expérience plaisante avec les chevaux, et ce, de diverses façons.  L’apprentissage tend à s’effectuer en groupe, où l’on apprend les fondements du comportement avec les chevaux et l’étiquette d’écurie.  Pour un sportif équestre débutant tôt, ce stade correspondrait à la tranche d’âge des trois à huit ans.
   
 Apprendre et s’entraîner à monter : Les sportifs équestres de cette catégorie développent les fondements acquis par l’entremise d’une expérience multi-sportive et diversifiée.  Ils commencent à se spécialiser dans certains domaines et poursuivent l’acquisition des composantes de base de la configuration du mouvement.  Ils sont également prêts à intégrer un entraînement des habiletés mentales telles que la visualisation.  Un instructeur ou un entraîneur enseignant à ce niveau doit s’efforcer de maintenir les leçons concrètes et axées sur des tâches précises.  Bien que des sportifs équestres se trouvent à ce stade un peu plus tard dans leur vie, la tranche d’âge du développement est, pour cette étape, de 8 à 14 ans.  À moins de 14 ans, le temps consacré à la compétition devrait être d’un pourcentage minime du temps dédié aux activités équestres.  
 Apprendre et s’entraîner pour la compétition : Les sportifs équestres à ce stade commencent à consolider et à peaufiner les habiletés équestres de base tout en acquérant de nouvelles compétences.  La constance est la clé.  L’emphase est mise sur l’édification de l’excellence personnelle par le développement d’aptitudes autonomes à résoudre des problèmes et sur l’établissement de normes de performance idéales parfaites.  Le sportif équestre à ce stade concourt aux niveaux débutant et intermédiaire, mais beaucoup plus de temps est consacré à l’entraînement qu’à la compétition.  Bien que les participants à ce stade puissent être plus âgés, la tranche d’âge optimale de développement des habiletés est de 12 à 18 ans.  Les poussées de croissance doivent être surveillées afin de tirer profit du moment propice de formation à l’endurance et à la force.  L’option de compétition est réservée au développement du cavalier; elle ne doit pas prédominer.  
 Apprendre et s’entraîner à gagner : Les sportifs équestres à ce stade sont davantage tournés vers un objectif.  Ils peuvent être des compétiteurs adultes sérieux ou des jeunes talentueux âgés de 16 à 21 ans.  Cependant, ils ne sont pas encore professionnels ou entraîneurs ou instructeurs à temps plein.  Les objectifs de formation sont orientés vers le perfectionnement d’une condition optimale de performance, y compris la préparation mentale, la pensée tactique face à de multiples facteurs et la gestion des émotions.  La compétition occupe une part plus importante du temps d’activités équestres.  Les compétitions sont sélectionnées en vue de convenir le mieux possible au développement du couple cavalier-cheval et aux résultats éventuels.  Elles seront plutôt de niveaux intermédiaire à avancé.  
 Vivre pour gagner : Les sportifs équestres à ce stade peaufinent leurs habiletés et leurs stratégies tactiques, concentrent leurs efforts sur les forces des athlètes humain et équin, structurent leur entraînement selon des exigences de performance précises et s’exercent à l’imprévisible (conditions aléatoires pouvant survenir en compétition).  Puisque les athlètes équestres ont la capacité de concourir sérieusement pendant des décennies de plus que leurs pairs de la plupart des autres sports, la longévité d’un athlète dépend largement de plans d’entraînement convenables et d’entraînement croisé tenant compte du vieillissement.  À ce stade, les jeunes adultes devraient avoir développé des habitudes d’entraînement athlétique personnel valables pour toute leur vie, alors que les cavaliers d’âge moyen devraient être proactifs à l’égard de leur entraînement personnel et le traitement et la prévention des blessures dans l’espoir de connaître une longue carrière.  Les compétitions sont sélectionnées en vue de convenir le mieux possible au développement du cheval (à tous les niveaux de compétition) ou aux résultats éventuels du couple cavalier-cheval à un niveau avancé.   
 
 
participant involvement and coach selection fr 2
Le sixième stade du DLTSE se nomme Actif à vie.  Les sportifs équestres de cette catégorie sont généralement des adultes à divers stades d’habileté équestre aux fins de loisir ou de compétition.  Un sportif à ce stade recherchera un entraîneur correspondant à son niveau d’habileté et de participation aux compétitions.

Cliquez ICI
pour un supplément d’information sur le DLTSE.

(Les renseignements de cette liste proviennent  directement de la base de données de Canada Hippique.  Ils ont été fournis par les membres, les entraîneurs et les instructeurs.  Les erreurs et les renseignements manquants doivent être indiqués à Canada Hippique.  Si vous êtes un entraîneur ou un instructeur certifié de Canada Hippique et vous constatez l’absence de votre nom de cette liste ou désirez faire retirer vos coordonnées, veuillez communiquer avec Canada Hippique.)
 

S’amuser grâce au sport
: Ce stade s’adresse aux sportifs équestres à leur tout début, à la découverte d’une expérience plaisante avec les chevaux, et ce, de diverses façons.  L’apprentissage tend à s’effectuer en groupe, où l’on apprend les fondements du comportement avec les chevaux et l’étiquette d’écurie.  Pour un sportif équestre débutant tôt, ce stade correspondrait à la tranche d’âge des trois à huit ans.

Apprendre et s’entraîner à monter
: Les sportifs équestres de cette catégorie développent les fondements acquis par l’entremise d’une expérience multi-sportive et diversifiée.  Ils commencent à se spécialiser dans certains domaines et poursuivent l’acquisition des composantes de base de la configuration du mouvement.  Ils sont également prêts à intégrer un entraînement des habiletés mentales telles que la visualisation.  Un instructeur ou un entraîneur enseignant à ce niveau doit s’efforcer de maintenir les leçons concrètes et axées sur des tâches précises.  Bien que des sportifs équestres se trouvent à ce stade un peu plus tard dans leur vie, la tranche d’âge du développement est, pour cette étape, de 8 à 14 ans.  À moins de 14 ans, le temps consacré à la compétition devrait être d’un pourcentage minime du temps dédié aux activités équestres.

Apprendre et s’entraîner pour la compétition
: Les sportifs équestres à ce stade commencent à consolider et à peaufiner les habiletés équestres de base tout en acquérant de nouvelles compétences.  La constance est la clé.  L’emphase est mise sur l’édification de l’excellence personnelle par le développement d’aptitudes autonomes à résoudre des problèmes et sur l’établissement de normes de performance idéales parfaites.  Le sportif équestre à ce stade concourt aux niveaux débutant et intermédiaire, mais beaucoup plus de temps est consacré à l’entraînement qu’à la compétition.  Bien que les participants à ce stade puissent être plus âgés, la tranche d’âge optimale de développement des habiletés est de 12 à 18 ans.  Les poussées de croissance doivent être surveillées afin de tirer profit du moment propice de formation à l’endurance et à la force.  L’option de compétition est réservée au développement du cavalier; elle ne doit pas prédominer.

Apprendre et s’entraîner à gagner
: Les sportifs équestres à ce stade sont davantage tournés vers un objectif.  Ils peuvent être des compétiteurs adultes sérieux ou des jeunes talentueux âgés de 16 à 21 ans.  Cependant, ils ne sont pas encore professionnels ou entraîneurs ou instructeurs à temps plein.  Les objectifs de formation sont orientés vers le perfectionnement d’une condition optimale de performance, y compris la préparation mentale, la pensée tactique face à de multiples facteurs et la gestion des émotions.  La compétition occupe une part plus importante du temps d’activités équestres.  Les compétitions sont sélectionnées en vue de convenir le mieux possible au développement du couple cavalier-cheval et aux résultats éventuels.  Elles seront plutôt de niveaux intermédiaire à avancé.

Vivre pour gagner
: Les sportifs équestres à ce stade peaufinent leurs habiletés et leurs stratégies tactiques, concentrent leurs efforts sur les forces des athlètes humain et équin, structurent leur entraînement selon des exigences de performance précises et s’exercent à l’imprévisible (conditions aléatoires pouvant survenir en compétition).  Puisque les athlètes équestres ont la capacité de concourir sérieusement pendant des décennies de plus que leurs pairs de la plupart des autres sports, la longévité d’un athlète dépend largement de plans d’entraînement convenables et d’entraînement croisé tenant compte du vieillissement.  À ce stade, les jeunes adultes devraient avoir développé des habitudes d’entraînement athlétique personnel valables pour toute leur vie, alors que les cavaliers d’âge moyen devraient être proactifs à l’égard de leur entraînement personnel et le traitement et la prévention des blessures dans l’espoir de connaître une longue carrière.  Les compétitions sont sélectionnées en vue de convenir le mieux possible au développement du cheval (à tous les niveaux de compétition) ou aux résultats éventuels du couple cavalier-cheval à un niveau avancé.  

Actif à vie
: À ce stade, le sport équestre se vit par l’entremise d’une expérience multi-sportive et diversifiée.  Le sportif équestre participe aux activités en tant qu’athlète actif ou, alternativement, par une carrière dans le sport ou le bénévolat.  La participation aux activités de loisir est valorisée au même titre que la participation aux compétitions.