Accueil / Nouvelles / Dressage Canada annonce la formation de son équipe pour les Jeux olympiques de 2008

Dressage

Dressage Canada annonce la formation de son équipe pour les Jeux olympiques de 2008 | Imprimer |
Le 6 juin 2008 – Dressage Canada a le plaisir d’annoncer les noms des couples cheval-cavalier qui représenteront le Canada en dressage aux Jeux olympiques de 2008.

L’Équipe canadienne de dressage olympique sera formée des couples suivants, sous réserve de l’approbation du Comité olympique canadien :
 
 Cavalière  Résidence Cheval 
 Propriétaire
 Ashley Holzer  Toronto, ON  Pop Art  Ian et Moreen Nicoll et Rusty Holzer
 Jacqueline Brooks  Mt. Albert, ON
 Gran Gesto
 Brinc Ltd. et Anne Welch
 Leslie Reid  Langley, CB  Orion  Patricia Hatch
 Réserviste accompagnant
 l’équipe —Christilot Boylen
 Toronto, ON  Gachino  Pedro Hermosilla et Christilot Boylen
 
Holzer vivra cette année sa troisième expérience dans l’équipe canadienne de dressage olympique. En 1988, elle faisait partie de l’équipe canadienne médaillée de bronze aux Jeux de  Séoul, en Corée du Sud, sur Reipo.  En 2004, elle se rendait à Athènes, en Grèce, pour concourir sur son étalon Warmblood hollandais Imperioso. En 2008, elle représentera le Canada sur Pop Art (Amsterdam x Cabochon), un Warmblood hollandais de onze ans appartenant à Ian et Moreen Nicoll et Rusty Holzer. Avec ce cheval, Holzer s’est mérité un résultat de qualification moyen de 72,723 %  sur le circuit floridien des CDI, ce qui lui a valu un laisser-passer pour Hong-Kong en août prochain. Ashley Holzer est actuellement troisième au classement mondial des cavaliers de dressage de la Fédération équestre internationale.

Avec une moyenne de 68,084 % obtenue sur le circuit floridien des CDI, Brooks et Gran Gesto (Grannox x Goldstern), l’Oldenbourg de 12 ans de Brinc Ltd. et Anne Welch, ont été parmi les premiers couples à remporter les trois résultats de qualification exigés en vue de la sélection olympique. Malgré qu’il s’agisse de sa première participation olympique, Brooks a étoffé sa fiche  internationale sur ce cheval, ayant notamment été membre de l’équipe canadienne médaillée d’argent lors des Jeux panaméricains de 2003 à Saint-Domingue, en République Dominicaine. En 2004, Brooks et Gran Gesto accédaient au niveau Grand Prix. En 2006 ils se joignaient à l’équipe canadienne pour concourir aux Jeux équestres mondiaux, et en 2007 ils étaient sélectionnés comme représentants canadiens lors de la finale de la Coupe du Monde.

Leslie Reid, qui a pris part aux Jeux olympiques d’Atlanta en 1996 et à ceux d’Athènes en 2004, verra encore les anneaux olympiques de près, cette fois du haut de sa nouvelle monture de Grand Prix, Orion (Jazz x Consul), un Warmblood hollandais de douze ans dont Patricia Hatch est propriétaire. Orion, qui en est à sa première année en compétition de Grand Prix, et sa cavalière, qui habite au cœur de la Colombie-Britannique, ont réussi à se qualifier en concours CDI sur la Côte Ouest des États-Unis, enregistrant une moyenne de 67,278 %.    Reid a également représenté le Canada aux Jeux panaméricains de 1991, 1999 et 2003, année où elle a décroché la médaille d’or en individuel  et celle d’argent en équipe.    

Celle qui accompagnera l’équipe à titre de réserviste sera la pluriolympienne Christilot Boylen, une cavalière originaire de Toronto qui vit désormais à Rottingen, en Allemagne. Boylen, dont la carrière olympique a débuté en 1964 aux Jeux de Tokyo alors qu’elle n’avait que dix-sept ans, a inscrit son nom dans les annales équestres canadiennes en étant la toute première cavalière de dressage au pays à concourir aux Jeux olympiques. Au cours des 44 dernières années, cette distinguée athlète a participé à sept Jeux olympiques (en plus des Jeux  olympiques substituts de 1980). Cette année, elle a obtenu ses notes de qualification de 67,000 % en Europe sur Gachino (Gardez x China Town), un Baden-Wurttemberg de quatorze ans qui lui appartient ainsi qu’à Pedro Hermosilla.

« Notre équipe olympique est solide et expérimentée. J’en suis très heureux pour le Canada”, a déclaré le chef de l’équipe de dressage, Alastair Buchanan.

Les sports équestres se dérouleront du 9 au 21 août au Hong-Kong Jockey Club de Sha Tin, qui est un centre réputé dans le monde entier. Quant à la phase de cross-country du concours complet, elle aura lieu à Beas River. Le dressage débutera le 13 août avec deux journées consacrées aux épreuves de Grand Prix déterminant les équipes gagnantes, et se terminera le 19 avec le couronnement en individuel à l’issue des reprises libres de Grand Prix.  

Le jury comprendra :

Le président du jury de terrain M. Gotthilf Riexinger (ALL)
2e membre: M. Gary Rockwell (É.-U.)
3e membre: M. Ghislain Fouarge (P.-B.)
4e membre: Dr Jean Michel Roudier (FRA)
5e membre: M. Leif Tornblad (DAN)
6e membre: Mme Minako Furuoka (JPN)
7e membre: Dr Barnabas Mandi (HON)
8e membre délégué FEI : Mme Mariette Withages (BEL)
 
Les pays suivants ont qualifié une équipe pour les Jeux olympiques de 2008 : l’Australie, le Brésil, le Canada, l’Allemagne, la Grande-Bretagne, le Japon, les Pays-Bas, la Suède et les États-Unis. De plus, les pays suivants ont qualifié un collectif de cavaliers (trois personnes qualifiées dans le même pays selon le classement olympique qui formeront une équipe) : le Danemark, la France, la Russie et l’Espagne.

Les pays suivants seront représentés par des concurrents en individuel : l’Autriche, le Belarus, la Chine, la Finlande, l’Italie, la Corée, le Mexique, la Pologne, le Portugal et l’Afrique du Sud. Aux  Jeux olympiques de 2008, 13 nations s’affronteront pour les médailles par équipe et 49 cavaliers se disputeront les honneurs en individuel.

Le site officiel des Jeux olympiques équestres de Hong-Kong est le : www.equestrian2008.org.

À propos de Dressage Canada


Dressage Canada est un comité de Canada Hippique. A titre d’organisme directeur du sport de dressage au Canada, son objectif  est de favoriser la croissance du dressage et la poursuite de l’excellence  aux niveaux local, national et international. Dressage Canada assure soutien et conseil tant à l’amateur qu’au professionnel, par le biais de programmes comme la formation et le perfectionnement des entraîneurs, la formation et le perfectionnement des officiels, la définition des règlements et  critères de qualification, l’avancement du sport, le développement de publications et la remise de prix. Pour obtenir un complément d’information sur Dressage Canada, veuillez visiter la section dressage du site de Canada Hippique.