Accueil / Nouvelles / Le public sous le charme d’Ashley Holzer et Pop Art au concours CDI3* du RAWF

Dressage

Le public sous le charme d’Ashley Holzer et Pop Art au concours CDI3* du RAWF | Imprimer |
«Ashley Holzer de Toronto, Ontario, et son cheval Pop Art ont dominé l’épreuve de Grand Prix et la reprise libre de Grand Prix au CDI3* du Royal Agricultural Winter Fair de Toronto, Ontario. » Photo : Ben Radvanyi  Le 12 novembre 2010 – Ashley Holzer (Toronto, ON) a  présenté sa nouvelle reprise libre le 11 novembre dernier à l’occasion du concours CDI3* du Royal Agricultural Winter Fair, ce qui a causé toute une surprise à son public, et déconcerté un tout petit peu son cheval, Pop Art. On entendit d’abord le début de la trame sonore de National Treasure. Puis, la musique fut brusquement interrompue par le timbre du répondeur téléphonique de la cavalière qui demandait de laisser un message, ou lui envoyer un message texte, car elle participait au Royal. Au bout du fil, sa fille Emma la prévenait qu’elle avait quelque peu modifié sa musique, juste pour ajouter au plaisir d’être au Royal ! C’est alors que Holzer et Pop Art ont entamé une danse au son de « I Gotta Feeling » des Black Eyed Peas. Quelle présentation magique ce fut !

Pop Art a semblé un peu nerveux au départ, mais en vraie cavalière accomplie, Holzer l’a tout de suite rassuré, et la victoire s’en est suivie avec une note combinée de 75,15 % .
«Ashley Holzer de Toronto, Ontario, et son cheval Pop Art ont dominé l’épreuve de Grand Prix et la reprise libre de Grand Prix au CDI3* du Royal Agricultural Winter Fair de Toronto, Ontario. » Photo : Ben Radvanyi
Après sa prestation, Holzer a mentionné que la fébrilité de son cheval lui avait causé quelques soucis, mais que ça ne l’avait pas empêchée d’avoir beaucoup de plaisir. « C’est ma fille Emma, a-t-elle dit,  qui m’a donné l’idée de faire preuve d’originalité en présentant une reprise libre divertissante au Royal. Je sais bien que c’était un peu particulier, mais j’avais envie de faire les choses différemment ce soir. » 

Holzer et Pop Art forment le couple canadien le plus couronné en dressage. Cette année, ils se sont classés huitièmes aux Jeux équestres mondiaux FEI Alltech. Ce cheval warmblood hollandais de 13 ans appartient à sa mère, Moreen Nicoll, ainsi qu’à son conjoint Rusty Holzer. Mercredi dernier, ils ont également remporté le Grand Prix avec une note de 69,55 %.

Après sa reprise libre, Holzer a reçu le Ian Nicoll Memorial Trophy, qui est décerné par le Concours hippique Royal au meilleur cavalier canadien participant.

Jacqueline Brooks (Newmarket, ON)  était à bord de son partenaire de longue date, Gran Gesto, l’Oldenburg de 14 ans de Brinc Ltd et Anne Welch. Sa musique, très dynamique, mettait en valeur la qualité de ses allures. Le duo s’est classé deuxième avec un score combiné de 71 %, après avoir remporté une deuxième place (65,489 %) en Grand Prix mercredi.

« C’est toujours un concours fantastique qui se déroule à Toronto. Notre famille et nos amis qui ne nous voient pas souvent compétitionner peuvent se rendre ici, a-t-elle mentionné. Lorsque Ashley et moi avons l’occasion de participer au même concours, chacune réussit très bien, alors  nous partons célébrer avec nos amis. J’adore cela. J’en remercie Sam (Gran Gesto) à chaque fois! »

Victoria Winter (Toronto, ON) a pris le troisième rang avec 69,55 % sur Proton, le Baden-Württemberg de 16 ans de Cindy et Neil Ishoy. Mercredi, en Grand Prix, Proton avait moins collaboré et le couple s’était classé quatrième, mais cet épisode était bien clos lors de la reprise libre. Proton et Winter ne sont ensemble que depuis l’automne dernier, mais ils ont déjà rejoint l’équipe canadienne qui a participé aux JEM du Kentucky cette année.

Simone Williams (Navan, ON) était aux rênes de Wunder Ein, son Hanovrien de douze ans. Le couple a exécuté une reprise au son d’une musique aux accents latins. Mercredi, ils se sont classés troisièmes en Grand Prix, mais l’amélioration dont ont fait preuve Winter et Proton leur a  fait perdre un échelon, et ils se sont retrouvés au quatrième rang avec 65,55 %. Malgré cela, Williams s’est dite satisfaite de la prestation sans anicroche de son cheval.

Liz Steacie (Brockville, ON) a été la première en piste lors de la reprise libre, sur Spotless, son Trakehner croisé, après avoir obtenu une cinquième place dans l’épreuve de Grand Prix. Son hongre de 15 mains 2 en est à ses débuts au niveau Grand Prix, comme on pouvait s’en rendre compte à son attitude un peu tendue lors de l’épreuve de mercredi. Mais en reprise libre, le duo a semblé plus détendu, ce qui leur a permis d’obtenir une note bien plus élevée, soit moins de un pour cent de moins que Williams.

Le Concours hippique Royal est présenté dans le cadre du Royal Agricultural Winter Fair, lequel se tient pendant dix jours en novembre de chaque année. Ce concours est considéré comme l’événement de clôture de la saison pour les disciplines participantes. Le CDI3* était présenté par Dominion Regalia, fournisseur de rubans au Royal depuis son inauguration en 1922.   

Les juges qui ont siégé au CDI3* de Toronto étaient Axel Steiner (FEI 5* — USA), Mercedes Campdera Alatorre, (FEI 4* — MEX); Joan Macartney, (FEI 4* — CAN); Parajeet Chopra (FEI4* — IND) et Brenda Minor (FEI3* — CAN).    


À propos de Dressage Canada

Dressage Canada est un comité de Canada Hippique. A titre d’organisme directeur du sport de dressage au Canada, son objectif  est de favoriser la croissance du dressage et la poursuite de l’excellence  aux niveaux local, national et international. Dressage Canada assure soutien et conseil tant à l’amateur qu’au professionnel, par le biais de programmes comme la formation et le perfectionnement des entraîneurs, la formation et le perfectionnement des officiels, la définition des règlements et  critères de qualification, l’avancement du sport, le développement de publications et l’attribution de prix. Pour obtenir un complément d’information sur Dressage Canada, veuillez visiter la section dressage du site de Canada Hippique. 
 
À propos de Canada Hippique

Canada Hippique est l’organisme national chapeautant l’hippisme. Institution caritative axée sur le service aux membres, Canada Hippique est la division administrative de l’Équipe équestre canadienne faisant autorité en concours hippique national. Elle est la voix nationale des cavaliers de loisir, l’association nationale représentant le bien-être du cheval, l’élevage et l’industrie. Canada Hippique est reconnue auprès du gouvernement du Canada, de la Fédération équestre internationale et du Comité olympique canadien en tant qu’organisme représentant les sports équestres et les intérêts équins.  Pour plus de renseignements sur Canada Hippique, veuillez visiter le equinecanada.ca.